Avertir le modérateur

Entretien avec Anne TUffigo, de Chico Xavier à la vie d'une médium moderne

Elle fait partie des incontournables et pourtant après une heure de discussion à battons rompus, une vraie humilité ressort de cette médium très éloignée des clignés, des Mme Irma ou des images d’Epinal des voyantes et spirites. Cette femme gaie et espiègle dégage une volonté généreuse de se tourner vers les autres, vers l’humain et de rester dans le travail sur soi, amenant avec toujours plus de rigueur sa pierre à l’édifice.

 

Anne Tuffigo est ainsi, humour, culture, passion des mots et un monde : celui des passés… Les invisibles… les autres… On capte chez cette femme à la jeune quarantaine : une volonté de rester fidèle à ce qu’elle vit aujourd’hui comme hier depuis sa première expérience de rencontre avec une passée vers l’âge de cinq ans. Entre elle et cet univers : une extra-sensibilité. Elle parle de cet outil qui est en elle, qu’elle améliore, de cet instrument tourné vers le monde d’après et qui chaque jour, chaque instant permet de donner du sens à la vie et plus encore un monde plus humain et spirituel.

 

50914289_176116393364361_7637553299538748291_n.jpg 

Tout d’abord, comment cela marche ? Anne Tuffigo explique amusé que son « outil » n’est pas venu comme cela. Les premières perceptions avant l’adolescence ou jusqu’au milieu de la vingtaine étaient bien moins précises et fluides qu’aujourd’hui. Il y a la prise de conscience initiale du don et ensuite le travail de ce canal qu’elle utilise chaque jour. Apprendre à s’ouvrir et à servir d’antenne ou de réceptacle à ces messages d’ames qui viennent… apprendre le lâcher prise et à sortir de ses propres repères pour s’ouvrir à celui des autres… un parfum de violette qu’aimait sa mère doit s’oublier dans la séance pour aller capter une odeur de tabac familière ou un N°5 de Chanel d’un défunt… Anne Tuffigo pilote ses sens, les neutralisent, les mets à disposition, pour devenir un récepteur multiple et ouvert. L’idée c’est de capter l’autre, sentir au travers d’une photo le défunt qui passe, qui vient taper du point sur la table pour ouvrir une discussion…

 

De là que se passe t il ? Le défunt est lui même souvent en recherche de notre monde. Il veut parfois réparer l’erreur coupable, il essaiera à tout prix de rassurer sur son sort et de pousser le détail pour que la famille, l’épouse, le fils ou la fille puissent l’identifier. Il y a ce souci récurrent, cette volonté primale de guider le vivant afin de transcender le message… Anne Tuffigo avec une joie naturelle rappelle l’humour de certains qui arrivent à se faire reconnaître par une boutade qu’ils aimaient… On est à la vie à la mort pareil, même tempérament en tout cas… Anne Tuffigo prend soin de rappeler que le défunt qui est parti depuis plusieurs mois, se retrouve dans un univers de transition, pas un purgatoire dans le sens des textes sacrés mais un monde qui serait très semblable à la captation décrite par Chico Xavier (Nossolar, Notre demeure). On rejoint la relativité temporelle, plus besoin d’etre dans l’urgence ou l’immédiateté du monde dit réel ou des vivants… l’autre coté est semblable à un monde sans référence absolu au temps… on y vit des missions, on se répare, on se retrouve… et là, comme certaines religions le suggère au bout d’un espace temps particulier, l’âme choisirait une nouvelle incarnation… Oui c’est abstrait pour certains mais après tout dans toutes les spiritualités il y a la part de poésie et d’humain qu’on revisite au gré des civilisations. L’âme choisirait de repartir pour de nouvelles aventures avec parfois des compagnons de parcours, souvent les mêmes… et puis comme le font les francs maçons au travers de leur grade et de leur visions du monde, les âmes travaillent à leur perfection. Un orient éternel au confins d’une architecture céleste parfaite… Anne Tuffigo rappelle que les spiritualités et leur champ sont vastes et que parfois selon les croyances les âmes jeunes peuvent rester dans un état « bas astral » sur un long cheminement avant de retrouver une incarnation afin d’essayer sans relâche de passer un cap de renaissance pour se transcender… Mais Anne dans son humilité rappelle qu’elle voit ce monde comme depuis le trou d’une petite souri, ne voyant qu’une parcelle au travers des mots de ces passés qu’elle capte… Finalement c’est un peu le mythe de la Caverne de Platon revisité par une femme moderne ayant pour vocation d’aider les autres…

D’ailleurs, les défunts aussi parlent de mission pour aider notre monde, les gens en peine, les animaux, les ames dans leur chemin… Anne Tuffigo se dit qu’ils doivent s’affairer pour sauver notre génération qui s’approche d’un « reset » au fil des annonces climatiques ou des crises financières de plus en plus fréquentes… elle a conscience de cet érosion du monde qui s’accélère comme pour engloutir une fin de civilisation… après tout, nous ne sommes pas la première ère à voir une extinction… Un feeling de grand nettoyage…

 

Mais in fine meme si certaines sensations actuelles sont parfois en phase avec les grands enjeux du monde, Anne Tuffigo aime par dessus tout le sens de ses rencontres individuelles ou collectives. Avec une exigence de tous les instants, un travail personnel reconduit chaque jour, elle veut donner aux gens. Repondre à des attentes, soulager et transmettre, passer les messages comme on diffuse des énergies et des souffles de sens. Elle reprend avec sourire les mots de « Mr Morse » qui pensait que le don en question venait d’un cerveau droit, d’un point divin… une génétique quantique pourrait on dire encore mal comprise ou à découvrir pour permettre de sentir un monde à part et le connecter au notre… Il y a ce don là qui va parfois toucher une famille, une mere, un fils. Et puis au détour d’un instant il y a des instants lumineux ou un parent viendra se livrer avec quelques mots « je l’ai connu quelques années avant qu’il passe, j’ai eu la chance de partager ces moments courts, merci la vie »… Ces mots dans le prisme cartésien de nos sociétés pressées ne veulent rien dire car notre monde matérialiste cache la mort ou la rend tabou et se déconnecte de la nature, des principes de vie pour aller vers sa perte… Dans le secret d’un cabinet d’Anne Tuffigo, on « passe » le sens, on traverse les mondes, on touche à une poésie de l’éternité, on dépasse le temps. Finalement, cela a du bon de sortir des sentiers battus de croiser la douceur d’une medium : Anne Tuffigo qui tour à tour vous fera découvrir la vision de Chiro Xavier, la pensée d un Morse pour enfin approcher ceux qui ont vécu des EMI ou enfin ceux qui sentent et captent l’autre coté… une vraie découverte d’un monde d’après si proche de nous…

 

A suivre chez Flammarion, une lecture qui nous plonge dans l’essentiel, le potentiel ou le probable et une jeune femme humble qui a choisit d être « humaine » avant tout et à l’écoute des âmes et des mondes.

 

http://www.anne-medium.com

 

https://editions.flammarion.com/Auteurs/tuffigo-anne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu